Médiation culturelle et interculturelle

Trousse de médiation culturelle

Une trousse de médiation culturelle présentant des outils de sensibilisation et de transmission culturelle  – 2019

Partenaires : L’Espace Culturel Ashukan, Les Productions Feux Sacrés,  Les Productions Ondinnok Inc, Le gouvernement du Canada, Continuing Our Journey, Conseil des arts du Canada, Conseil des arts et des lettres du Québec, Secrétariat aux affaires autochtones, Secrétariat à la condition féminine, Femmes autochtones du Québec, Michèle Audette – (Commissaire à l’Enquête nationale et ex-présidente de l’Association des femmes autochtones du Canada), Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador, Musée des Abénakis, Centre des Premières Nations Nikanite.

La trousse de médiation culturelle est un ensemble d’outils de médiation (activités, projets, etc.) pour les publics et qui vient aussi en complément à l’exposition Oubliées ou disparues : Akonessen, Zytia, Tina, Marie et les autres.

  • Rendre accessible la culture aux publics les plus larges,
  • Valoriser la diversité des expressions et des formes de création;
  • Encourager la participation citoyenne;
  • Favoriser la construction de liens au sein des collectivités;
  • Contribuer à l’épanouissement personnel des individus et au développement d’un sens communautaire.

Elle a un nom

Remise de l’oeuvre regroupant les broderies du projet «Elle a un nom» à l’Espace Culturel Ashukan

Le 22 mars 2019, avait lieu la remise officielle à la commissaire de l’Enquête nationale sur les femmes et filles autochtones disparues ou assassinées (ENFFADA), Madame Michèle Audette, de l’oeuvre collective résultant du projet Elle a un nom : un outil de mobilisation collective et sociale. Cet événement s’est déroulé à l’Espace Culturel Ashukan situé à Montréal sous la présence de la ministre responsable des Affaires autochtones du Québec, Madame Sylvie D’Amours, de la commissaire de l’ENFFADA, Madame Michèle Audette, de la représentante de la mairesse de Montréal, Madame Marie-Josée Parent, de la présidente de l’organisme Femmes autochtones du Québec, Madame Viviane Michel, de la fondatrice et directrice générale des Productions Feux Sacrés, Madame Nadine St-Louis, de la directrice de l’Espace Culturel Ashukan, Madame Cécile Bond, d’une représentante de la nation Mohawk, Sedalia Fazio, de la commissaire de l’exposition Oubliées ou disparues : Akonessen, Zitya, Tina, Marie et les autres, Madame Sylvie Paré ainsi que des représentants de La Boîte Rouge VIF et des deux chargés de projet qui ont mené le projet à terme, Madame Laurie Poirier et Monsieur Cody S. Simon.

En savoir plus »


Comité de la réussite éducative des élèves autochtones

Commission scolaire du Lac-Saint-Jean

Partenaires du comité : La Boîte Rouge VIF, l’école secondaire Pavillon Wilbrod-Dufour, l’école primaire Saint-Joseph, le Cégep d’Alma, le Centre de formation professionnelle d’Alma (CFP) et le Centre de formation générale aux adultes.

  • La Boîte Rouge VIF, si le financement le permet, donnera à l’automne 2019 une formation de sensibilisation aux cultures autochtones au personnel enseignant et professionnel des partenaires dudit comité et mènera un projet-pilote de 2 ans avec le milieu de pratique scolaire d’Alma (école primaire et/ou secondaire) ayant comme but la production d’un coffre à outils pédagogique et andragogique ancré avec les outils de transmission culturelle produits par notre organisme.